Présentation et historique

En Alsace, tout près du Haut-Kœnigsbourg et de la Route des Vins se dressent en haut d’une colline les ruines du Château médiéval de Kintzheim. On peut y voir évoluer, au-dessus des vieux murs moussus, de grandes ailes sombres : les rapaces sont maîtres des lieux.

La Volerie des Aigles donne à ses visiteurs l’occasion unique de pouvoir observer et admirer en plein ciel, ou à quelques centimètres d’eux, les plus beaux et les plus grands rapaces du monde, dans un spectacle impressionnant où l’émotion est grande, et les sensations garanties.

En touchant le coeur de ses visiteurs, la Volerie veut essayer de mieux leur faire connaitre les rapaces, et les sensibiliser à l’importance de la biodiversité et de la conservation des espèces de notre planète.

Honni et banni depuis plus d’un siècle, le rapace souffrait d’une image fausse et injustifiée. Les années 60 ont révélé un triste constat : réduction des populations de rapaces dans le monde entier.

En cause : le piégeage et la chasse injustifiée, l’empoisonnement, l’agriculture extensive, le développement des infrastructures humaines (routes et pylônes électriques), et parfois des prélèvements abusifs par des fauconniers sans scrupules.

La Volerie des Aigles de Kintzheim fut la première en France, créée en 1968 avec pour but premier : restaurer l’image des rapaces auprès du public, reproduire les rapaces en captivité et soutenir les actions de conservation de la diversité biologique.

La totalité des oiseaux présentés à la Volerie des Aigles n’est pas née dans la nature. La Volerie possède un centre de reproduction des grands rapaces depuis plus de 35 ans.

Aujourd’hui, la Volerie permet à un grand nombre de visiteurs de pouvoir observer de près des oiseaux que l’on ne peut approcher qu’exceptionnellement dans la nature.