La Volerie des Aigles
La Volerie est ouverte toute la journée à partir du 14 juillet jusqu'au 24 aout.
Spectacles à 11:00, 12:30, 14:00, 15:30 et 17:00
 

 

 LA REPRODUCTION A LA VOLERIE

 

Les rapaces étant intégralement protégés, la Volerie des Aigles a créé un centre de reproduction. C’est le
premier centre de reproduction qui a été créé en France. Il a énormément contribué à l’amélioration des techniques et des connaissances en ce domaine.

En juin 1983 naissait, pour la première fois en captivité, un Condor des Andes .

Aigle royal agé de 15 jours qui vient de recevoir sa bague.

Les oiseaux nés en captivités sont bagués, presque dès l’âge de trois semaines : c’est une carte d’identité inviolable puisqu’elle ne peut pas être retirée une fois que l’oiseau a grandi.


C’est le ministère de l’environnement qui en fixe les normes.


Cela permet d’éviter le trafic et d’assurer une traçabilité des animaux

Tous les oiseaux utilisés en France que ce soit pour la chasse,la préservation des sites historiques vis-à-vis des nuisibles ou la sécurité des aéroports, sont des oiseaux nés en captivité.

La Volerie des Aigles a une grande expérience de la reproduction en captivité des faucons, des aigles et vautours. La volonté de l’établissement est de participer activement aux programmes européens de conservation des espèces notamment pour l’aigle royal, le pygargue à tête blanche, le pygargue de Steller, l’aigle impérial.

 

REPRODUCTION EN CAPTIVITE

 

L’établissement la Volerie des Aigles possède un centre spécialisé de reproduction en captivité où sont employées les techniques les plus innovantes (sexage par empreinte génétique, insémination artificielle, incubation…).

C’est un des rares centres où est utilisée l’insémination artificielle pour la reproduction de rapaces grâce à des installations particulières. Une salle d’insémination permet d’avoir sur place le matériel de prélèvement, de contrôle et d’insémination du sperme.

 

Salle d'incubation , ou les oeufs sont placés afin de surveiller leur évolution jusqu'à l'éclosion.

Eclosion d'un oeuf.


Un laboratoire entièrement carrelé est séparé en une salle d’incubation et une salle d’élevage.

La salle d’incubation comporte quatre incubateurs et un éclosoir. Les œufs y passent en moyenne 30 jours, et jusqu’à 55 pour les œufs de vautour, dans des conditions de température et d’humidité idéales.

 

 

Salle des séchoirs.
Séchoir: les nouveaux-nés y sont placés entre 24 et 48 h juste après l'éclosion.
 
Salle des bouillottes.

    Dans la salle d’élevage se trouvent des  « séchoirs » où les oiseaux passent les deux premiers jours de leur vie. Ils y sèchent leur duvet après la sortie de l’œuf. Puis ils sont placés dans des  « bouillottes », un système qui permet aux oisillons de choisir la température de leur environnement.

Ils y sont nourris pendant environ une semaine à la pince à épiler. Puis, quand ils atteignent 8 à 10 jours, ils sont replacés chez les parents qui terminent l’élevage.

Ces jeunes faucons, agés de 6 jours sont nourris à la main.

 Cette technique permet d’assurer une sécurité maximale des jeunes (les 10 premiers jours sont les plus dangereux) et évite l’imprégnation à l’homme. Ils sont élevés par des rapaces et se comportent alors en rapace plutôt que d’être élevés par des hommes et se prendre pour des êtres humains.

La Volerie s’engage et soutient de nombreuses actions dans la protection et la conservation des rapaces, notamment par des moyens techniques et du consulting. Cette action est amenée à se développer dans les années à venir.

Prochainement, la Volerie des Aigles de Kintzheim s’engagera sur le long terme pour encourager financièrement les acteurs défenseurs locaux.